Le guide en 7 étapes pour commencer rapidement à désencombrer sa maison

désordre

Cet article est la traduction de « zen habits: The Quickstart Guide to a Decluttered Home » de Léo Babauta.

Désencombrer sa maison

L’une de mes habitudes préférées que j’ai créée lorsque j’ai décidé de changer ma  vie il y a 9 ans, est le désencombrement de ma maison. Je réalise maintenant que  j’ai toujours détesté le bordel, mais je refusais d’y penser car c’était désagréable.

La pensée de devoir m’attaquer à tout ce fatras était trop dérangeante, et j’avais  tellement à faire, ou j’étais fatigué, aussi je procrastinais.

Le désordre, il s’avère que c’est de la procrastination.

Mais j’ai appris à faire avec cette procrastination en traitant un petit morceau à la fois, et j’ai réussi. C’est vraiment incroyable. Étonnant car je pensais vraiment que je ne pouvais pas le faire jusqu’à ce que je le fasse. Je ne croyais pas en moi. Et incroyable car quand cela a été fait il y avait un bruit de fond qui a été retiré de ma vie, une distraction, une irritation.

Mettre fin au désordre de ma maison a signifié une vie minimaliste et plus pacifique. Cela voulait aussi dire que je passais dorénavant moins de temps à nettoyer, à organiser mes affaires, à rechercher les choses. Je dépensais moins d’argent à acheter des choses et à les stocker ensuite. Je m’attachais émotionnellement moins aux choses.

 

Pour ceux et celles qui veulent commencer un désencombrement de leur logement, je tiens à leur offrir ce petit guide pour la mise en route. Sachez que ce guide n’est pas exhaustif et que cela peut prendre des mois pour désencombrer une maison… mais si vous le faites correctement le processus est amusant, libérateur et rend autonome à chacune des étapes.

 

1/Commencez petit

Le fouillis peut être écrasant.et aussi nous remettons à plus tard. La meilleure chose que j’ai faite a été de me concentrer uniquement sur un petit espace pour commencer. Un plan de travail de la cuisine (ou juste une partie) est un bon exemple. Ou la table de la salle à manger, ou bien une étagère. Débarrassez tout sur cet espace et remettez seulement ce dont vous avez besoin. Replacez soigneusement les choses. Débarrassez-vous du reste : donnez-le, vendez-le sur « Craiglist » (ndt : site de petites annonces style « Le Bon Coin » en France), recyclez-le. Le désencombrement et le tri prendront 10 minutes, tandis que vous pourrez vous occupez du fatras plus tard lorsque vous aurez le temps.

 

2/Travaillez par étapes

Si vous commencez petit à petit vous vous sentirez bien, mais il y a toujours une maison pleine de choses à traiter. Comment mangez-vous un éléphant ? Une bouchée à la fois. (Pas littéralement : je suis végétalien). Donc comme vous avez commencé par une petite partie, continuez à le faire, en seulement 10 minutes par jour, peut être plus si vous vous sentez vraiment enthousiaste. Si vous avez une journée de libre le week-end, passez une après-midi à faire un gros morceau. Passez-y le week end entier si vous avez envie. Ou tout simplement faites une petite pièce à la fois. Il n’y a pas besoin de se précipiter, mais continuez le processus en cours.

 

3/Suivez une méthode simple

Pour chaque petit morceau que vous faites, débarrassez la zone en question et mettez le tout sur une pile. Prenez la première chose du dessus de la pile ( surtout ne le mettez pas de côté pour décider plus tard) et forcez-vous à prendre une décision. Demandez-vous : est-ce-que je l’aime ? Est-ce-que je l’utilise ? Si la réponse est non, débarrassez-vous de cet objet. Si la réponse est oui, trouvez-lui une place (que j’appelle un foyer). Si vous aimez et utilisez vraiment quelque chose il mérite une place dans la maison où vous le rangez à chaque fois que vous avez fini de l’utiliser. Ensuite prenez l’objet suivant et prenez la même décision. Travaillez rapidement et prenez des décisions rapides. Vous pouvez triez une pile en 10 minutes environ (suivant la taille de la pile).

 

4/Mettez les choses dans le coffre de votre voiture

Une fois que vous avez recueilli les choses à jeter ou à donner, mettez-les dans des boites ou des sacs que vous déposerez dans le coffre de votre voiture (ou si vous n’avez pas de voiture quelque part près de la porte d’entrée). Décidez d’un moment pour les livrer. Profitez de les faire sortir de votre vie.

 

5/Parlez de votre décision à toute personne impliquée

Si vous vivez avec d’autres personnes, des enfants ou/et un conjoint, ils vont être aussi concernés par le désencombrement de la maison. Vous devriez parler avec eux dès maintenant, avant de vous lancer. Ils vont pouvoir comprendre pourquoi vous voulez le faire. Vous allez les impliquer dans le processus de décision. Demandez-leur leur avis. Montrez-leur l’objet à prendre en considération. Demandez-leur s’ils peuvent vous aider à désencombrer au moins votre propre fouillis ou celui de la cuisine ou de la salle à manger, pour voir ce que c’est. Ne soyez pas insistant, ne forcez pas mais ayez une conversation avec eux. Soyez OK si elles résistent. Essayez de changer les choses que vous contrôlez (vos possessions personnelles par exemple) et voyez si cet exemple ne les inspire pas à envisager d’autres changements.

 

6/Faites attention à votre résistance

Il y aura un grand nombre d’objets dont vous ne voudrez pas vous débarrasser (même si vous ne devez plus jamais les utiliser) ou que vous n’aurez pas envie de traiter. Cette résistance est importante à observer – c’est votre esprit qui veut s’éloigner de l’inconfort ou rationaliser les choses. Vous pouvez céder à cette résistance, mais au moins faites-y attention. Voyez ce qui se passe.

La vérité est que nous mettons beaucoup d’attachement émotionnel sur les objets. Une photo d’un être cher, un cadeau d’un membre de la famille, un souvenir d’un mariage ou d’un voyage, un objet précieux d’un grand-père décédé. Ces articles ne contiennent pas réellement les souvenirs ou l’amour que nous pensons qu’il y a en eux, et permettre de se détacher de ces objets tout en restant dans l’amour est une bonne pratique. Et lutter contre le désordre que vous redoutez est également une pratique étonnante.

 

7/Appréciez le processus

Le danger est de considérer le désencombrement de votre logement comme une autre corvée sur votre liste de choses à faire. Une fois que vous pensez cela, cela devient quelque chose qui vous rebute. Au lieu de cela, reformulez votre pensée comme si cela était une pratique de libération de votre conscience. Souriez lorsque vous le faites. Concentrez-vous sur votre respiration, sur votre corps, sur vos mouvements lorsque vous déplacez les choses, sur vos sentiments à l’égard des objets. C’est une bonne pratique et je la recommande.

 

Conclusion

Ces étapes ne vont pas vous permettre de désencombrer votre maison en un seul week-end. Mais vous pourrez profiter de la première étape, puis de la deuxième. Et avant de savoir si vous êtes arrivé à la trentième étape votre maison sera déjà transformée. Vous allez adoré ce changement autant que je l’ai fait !

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. marie dit :

    Tout a fait d’accord avec vos étapes et votre processus. si vraiment trop de résistance, la solution qui s’appliquer et le stockage de nos affaires chez un particuliers qui a de la place, c’est économique et permet de bien désencombrer sa maison. http://www.ouistock.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge