« La jeune femme qui voit à travers les illusions » de Léo Babauta

boostermavie.fr le joyau intérieur

boostermavie.fr le joyau intérieur

Cet article est la traduction de The Girl Who Saw Through the Illusions de Leo Babauta.

 

La jeune fille était au travail quand un de ses collègues lui dit quelque chose d’humiliant sur son travail. Elle s’est immédiatement énervée. Elle s’est mis sur la défensive, et a pensé toute la journée sur la façon dont le collègue a eu tort et comment elle pourrait le lui prouver.

À la maison, comme son petit ami a laissé sa vaisselle sale dans l’évier et la poubelle déborder, elle s’est sentie irritée par son manque de considération. Elle a pensé à la façon dont il avait tort, et pourquoi il ne pouvait pas faire ces petites choses pour être plus attentionné envers elle ?

Comme elle faisait mousser sa colère face à ces deux personnes qui lui avaient fait du tort … elle se demanda ce qui se passait. Pourquoi a-t-elle besoin d’être tellement frustrée, en colère, irritée, par ces petits commentaires et les actions des autres ?

Le lendemain, elle est allée travailler, et elle a remarqué que d’autres personnes étaient également frustrées et stressées et en colère à différents moments de la journée. Elle l’a vu sur les visages des inconnus dans la rue, puis dans les récriminations de ses amis quand ils sont sortis manger ensemble après le travail.

Qu’est-ce qui se passait ?

Puis elle a commencé à voir quelque chose d’étrange.

Ce qu’elle a vu était la suivante : chaque personne avait un trésor qu’ils protégeaient.

Un beau bijou que personne ne pouvait voir, mais qu’ils sentaient qu’il était vraiment précieux et qu’il fallait garder.

 

 

Une pierre précieuse intérieure.

Quand une personne interagit avec une autre, même si les actions ou les conversations n’ont rien à voir avec la pierre précieuse intérieure, chaque personne s’inquiète que l’autre essaye d’attaquer cette pierre précieuse.

 

Tout revient à garder cette gemme, à la protéger contre les attaques, et à s’assurer qu’elle est à l’abri.
La jeune fille se rendit compte que ces pierres précieuses n’existaient pas vraiment. Elle a réalisé que nous imaginons simplement qu’elles sont réelles, et nous ne réalisons pas que nous le faisons.

Elle a réalisé que c’était une illusion.

Et que c’est cela qui nous rend malheureux.
Donc, ce jour-là, elle s’est arrêtée d’essayer de protéger ce joyau imaginaire.

Elle a cessé d’essayer d’avoir raison, d’être considérée comme bonne et compétente et intelligente et parfaite, de se voir comme une bonne personne en tout temps.

Elle s’est arrêtée de penser que les paroles et les actions des autres personnes avaient à voir avec ce qu’elle s’imaginait être.

Elle s’est  arrêtée de protéger sa position et l’image de soi.
Et, en laissant doucement aller ces illusions, elle est devenue plus heureuse.

Elle sourie quand elle voit quelqu’un d’autre commencer à protéger son joyau imaginaire, et qu’il réalise que sa frustration ou la grossièreté n’ont rien à voir avec lui, mais tout à voir avec le joyau qu’il protège.

 

Elle va dans sa journée, elle s’amuse, et essaye de rendre meilleur le monde.

Vous aimerez aussi...